Skip to main content

Partager cet article

29.04.2021 - 15:30

UNami, la plateforme neuchâteloise des arts et métiers est lancée

Jeudi matin 29 avril 2021, à la Brasserie le Cardinal à Neuchâtel, UNami (www.unami.ch) a été présenté aux médias neuchâtelois.

UNami est la plateforme neuchâteloise des arts et métiers qui permet de trouver rapidement une PME de l’artisanat, un restaurant, une boutique ou une entreprise formatrice, au cœur de la proximité neuchâteloise. UNami regroupera à terme plus de 1000 artisans neuchâtelois. UNami est téléchargeable sur Google Play et l’APP Store. La plateforme UNami a été présentée aux médias en présence du Conseiller d’Etat Jean-Nat Karakash, dont c’était vraisemblablement la dernière conférence de presse.

Accéder à UNami
www.unami.ch
Téléchargeable sur Google Play et sur l’APP Store

 

UNami

 

Jean-Claude Baudoin a souligné qu’il avait fallu 364 jours à l’UNAM pour réaliser la plateforme, depuis l’annonce du Conseil d’Etat que l’UNAM avait été lauréate du concours ECOPROX organisé par le Château. Ensuite, le Président de l’UNAM a remercié les 21 sponsors de la plateforme, les associations professionnelles de l'UNAM ainsi que les entreprises déjà présentes sur UNami. Pour sa part, Charles Constantin a affirmé le positionnement d’UNami, en soulignant 7 points.

 

  1. UNami est LA PLATEFORME NEUCHÂTELOISE des arts et métiers.
  2. UNami est accessible sur internet et sur une application mobile, téléchargeable (Google Play et l’APP Store).
  3. UNami est une plateforme soutenue par les associations professionnelles.
  4. UNami est une démarche pour encourager l’économie de proximité.
  5. Sur UNami , plus de 1’000 membres de 17 associations ont accès GRATUITEMENT à un nouveau canal de communication. Elles y sont sur un pied d’égalité. 
  6. Sur UNami, les entreprises présentes sur la plateforme peuvent établir des offres spéciales limitées dans le temps.
  7. UNami fait également la promotion de la formation duale via les entreprises formatrices.

Fabien Zennaro propriétaire de VNV (développeur de la plateforme des arts et métiers) UNami permet de mettre en lien les acteurs de l’écosystème neuchâtelois et de favoriser l’ancrage local. Yannick Müller, chef du projet UNami chez VNV,  a mis en évidence la simplicité de la plateforme pour les entreprises souhaitant s’y présenter. Quant aux utilisateurs, l’objectif est de les faire revenir sur la plateforme : les offres limitées dans le temps et le soutien des membres par les associations professionnelles devraient y contribuer. Un « chatbot » (aussi nommé dialogueur ou agent conversationnel) permet de recourir à de l’intelligence artificielle pour guider les utilisateurs dans leurs choix.

Sébastien Mérienne de la Brasserie le Cardinal voit un clair potentiel touristique pour la plateforme de l’UNAM : « Grâce à UNami, les touristes de passage à Neuchâtel pourront facilement trouver des adresses de restaurants et d’établissements publics. ».

Eric Burgener d’ADEB Sàrl Menuiserie et agencement à Fontaines apprécie le fait que des entreprises de corps de métier différents se trouvent sur la même plateforme : « UNami regroupe de nombreuses entreprises et favorise les interactions entre elles. Nous sommes ravis de l’initiative de l’UNAM. UNami c’est aussi un encouragement à consommer local. ».

Martial Benoit de Vertical Passion à La Chaux-de-Fonds déclare : « Nous sommes dépendants du tissu économique local. Il faut convaincre les Neuchâtelois à télécharger la plateforme et à régulièrement la consulter pour faire appel aux artisans locaux. UNami n’est pas une plateforme mondiale avec du référencement payant, c’est une plateforme neuchâteloise qui présente les membres des associations de l’UNAM. »

Jean-Nat Karakash s’est réjoui de la réalisation de la plateforme UNami. Il a rappelé que le concours ECOPROX avait été lancé avant la pandémie, en novembre 2019. Le Ministre de l’économie a déclaré : « Avec l’organisation de ce concours, le Conseil d’État a ainsi manifesté sa volonté de mieux conserver et d’accroître les richesses produites sur son territoire, tout en limitant l’impact sur l’environnement. Avec ECOPROX, le Conseil d’Etat a souhaité encourager les initiatives qui stimulaient les partenariats régionaux et qui favorisaient les commerces et services locaux. ». Jean-Nat Karakash a reconnu que plusieurs projets de plateformes avaient été déposés dans le cadre du concours. L’UNAM a été l’un des 13 lauréats sur les 75 dossiers déposés. Le fait que l’UNAM regroupait 17 associations professionnelles et plus de 1000 membres a parlé en faveur du porteur de projet. En souhaitant bonne chance à UNami, Jean-Nat Karakash a aussi remercié l’UNAM pour son engagement en faveur des membres tout au long de la pandémie.