Skip to main content

Partager cet article

18.11.2021 - 11:00

Oui à la H18 !

Jour J-10 : l’attractivité du Canton passe aussi par un OUI au contournement est de La Chaux-de-Fonds !

Le 28 novembre 2021, les Neuchâtelois.e.s se détermineront sur le sort de la H18. Sept associations économiques réaffirment haut et fort leur soutien pour le décret. Leurs 7 Président.e.s encouragent les Neuchâtelois.e.s à dire OUI au projet de contournement est de La Chaux-de-Fonds.

Emmanuel Raffner, Président de la CNCI, lance : « Depuis 2016, notre canton a accusé quatre baisses démographiques successives. Il est le seul canton à affronter cette réalité.  On ne peut pas rester les bras ballants. Il s’agit maintenant d’enrayer cette spirale négative et de le faire par des actes concrets ! Le projet de la H18 ne concerne pas seulement la Ville de La Chaux-de-Fonds, mais le canton tout entier. Il faut aller voter OUI, le 28 novembre ».

Damien Cottier, Conseiller national et Président de l’Union neuchâteloise des arts & métiers (UNAM) déclare : « Le Canton de Neuchâtel doit réfléchir à l’ensemble de ses conditions cadre pour redevenir plus attractif. De bonnes infrastructures notamment de transport en font partie. Les Neuchâteloises et Neuchâtelois se prononcent sur un objet stratégique d’importance cantonale en grande partie financé par des fonds fédéraux. Donnons le bon signal, le 28 novembre, votons OUI ! ».

Isabelle Augsburger, Présidente de la CIN revient sur le leitmotiv de la campagne : « La qualité de vie avant tout ! En effet, le projet de H18 fluidifiera et sécurisera le trafic routier, ce qui rendra encore plus agréable la vie à La Chaux-de-Fonds. La qualité de l’habitat dans la Métropole Horlogère sera sensiblement améliorée. C’est un atout à faire valoir pour inciter de nouveaux habitants à venir s’y installer… mais aussi pour attirer de nouveaux propriétaires immobiliers. »

Philippe Lebet, Président de l’AIP : « Un grand nombre de nos membres sont localisés dans les Montagnes neuchâteloises. A coup sûr, ce projet contribue à l’attractivité résidentielle mais aussi à l’implantation et au développement des entreprises industrielles qui font la renommée de notre région.

David Storrer, Président de l’APIAH, abonde dans le même sens que le Président de l’AIP : « L’APIAH regroupe 250 membres répartis sur l’Arc horloger. Elles ont l’expertise dans les domaines de l’horlogerie, de la microtechnique et de la mécanique. Maintenir et développer cette expertise passe aussi par le développement des infrastructures. Si on veut attirer des talents dans nos entreprises, il faut qu’ils y aient rapidement et facilement accès. La H18 couplé aux autres grands travaux, le RER et les contournements de La Chaux-de-Fonds et du Locle forment un TOUT cohérent qui profitera à la région et au canton. »

Philippe Bauer, Président de la Fédération neuchâteloise du second-œuvre (FNSO) et Conseiller aux Etats fait ses calculs : « Quand on parle de la H18 et du crédit de 186 millions de francs, on ne pense qu’aux retombées sur le gros-œuvre. Ce n’est pas complétement faux. Mais les entreprises du second-œuvre pourront aussi tirer quelques épingles du jeu. Le projet H18 n’est d’ailleurs pas seulement un projet de développement stratégique pour le canton ou le chaînon manquant de la chaîne de la mobilité du Haut du Canton, c’est aussi un projet bon pour l’emploi et bon pour les entreprises formatrices. Il est dès lors impératif de voter OUI le 28 novembre. ».

Boris Petitpierre, Président de la FER Neuchâtel est impressionné par la mobilisation en faveur du projet de contournement : « Je m’intéresse à la politique et j’accomplis mon devoir de vote. Mais dans ce scrutin, je suis impressionné par la mobilisation en faveur du OUI. 6 partis politiques qui balaient 180 degrés de l’échiquier politique (POP, PS, vert’libéraux, Le Centre, PLR et UDC), une association d’automobiliste (ndlr TCS) et six organisations économiques (AIP, apiah, CNCI, FER Neuchâtel, FNSO et UNAM) s’engagent en faveur du OUI. Ça en dit vraiment long sur l’envie de passer l’épaule ! OUI ! Cette énergie positive doit déboucher sur un grand OUI, le 28 novembre. »