Skip to main content

Partager cet article

28.05.2021 - 04:43

Fin des négociations sur l'accord-cadre institutionnel

Prises de position de quatre organisations économiques nationales

A l'annonce de la décision du Conseil fédéral d'interrompre la discussion sur l'accord-cadre, les organisations économiques se sont fendues de déclarations. Synthèses des prises de positions d'economiesuisse, de l'Union patronale suisse, de Swissmem et de l'Union suisse des arts et métiers. Si les positions convergent sur la nécessité de préserver les avantages de la voie bilatérale, des nuances dans les communiqués sont perceptibles.

economiesuisse demande de stabiliser les accords existants pour limiter les dommages. economiesuisse propose des mesures ciblées pour atténuer les dommages, là où l’érosion des accords bilatéraux entraîne des désavantages prévisibles pour la place économique. Plus les dommages attendus pour la place économique suisse sont importants, plus les réformes visant à améliorer durablement la compétitivité internationale de la Suisse doivent être étendues. Pour en savoir plus, cliquer ici

L'Union patronale suisse (UPS) propose au Conseil fédéral de concentrer la politique européenne de la Suisse sur la sécurisation des accords bilatéraux, pour éviter les dommages liés à l'échec des négociations sur l'accord-cadre avec l'UE. Selon l'UPS, l'accès aux marchés extérieurs à l'UE doit être amélioré et un programme de revitalisation lancé en Suisse. Pour en savoir plus, cliquer ici

Swissmem est déçue de la décision du Conseil fédéral de mettre un terme aux négociations sur l’accord-cadre. Swissmem craint que cette décision mette en péril la voie bilatérale qui a fait ses preuves de la Suisse. Swissmem exige du Conseil fédéral qu’il atténue les impacts négatifs de sa décision à l’aide de réformes en Suisse, qu’il poursuive le dialogue avec l’UE et ses États membres. Enfin, Swissmem enjoint le Conseil fédéral à présenter rapidement un programme de réforme interne pour préserver les emplois en Suisse. Pour en savoir plus, cliquer ici

L’Union suisse des arts et métiers (usam) considérait que le projet d'accord faisait trop de concessions et ne maintenait pas la compétitivité de l'économie suisse. L'usam encourage le Conseil fédéral à poursuivre ses relations avec l’UE et à garantir la coopération bilatérale. Elle pense que le Conseil fédéral a raison de vouloir s’engager pour un déblocage rapide du «milliard de cohésion» au Parlement. L'usam espère que ce fonds soit utilisé en priorité pour assurer la participation des hautes écoles suisses aux programmes de recherche européens (Horizon, etc.). Pour en savoir plus, cliquer ici